Communique de presse

Dakar, le 21 Novembre 2018

Le Partenariat de Ouagadougou (PO) clôture la troisième année de sa « phase d’accélération » pour laquelle les ministres de la Santé de neuf pays francophones d’Afrique de l’Ouest, accompagnés de leurs nombreux partenaires, ont convenu d’ajouter 2,2 millions d’utilisatrices additionnelles de méthodes contraceptives modernes d’ici 2020. La Réunion Annuelle du PO (RAPO) est devenue une occasion sans précédent pour les nombreux acteurs de la planification familiale à travers la région de venir examiner et célébrer les progrès réalisés par rapport à cet objectif ambitieux.

Depuis 2011, le PO a atteint plus de 5 275 000 utilisateurs. Un chiffre qui est en perpétuelle évolution. Les réunions annuelles attirent de nombreux acteurs de premier plan en matière de planification familiale à l’échelle régionale pour développer et renforcer leurs relations de travail, célébrer diverses réalisations réussies et définir de nouvelles approches.

La 6ème Réunion annuelle, qui s’est tenue à Conakry, l’an dernier, avait pour thème « L’autonomisation des femmes et la révolution contraceptive » et donnait la possibilité aux participants d’évaluer les progrès réalisés après les deux premières années de la phase d’accélération. Cette réunion a permis de convenir sur le fait que des efforts et des progrès continus étaient nécessaires pour que le PO respecte l’échéancier établi. Par ailleurs, elle a permis à la communauté de prendre conscience d’autres possibilités à exploiter et que ce faisant, les pays du PO pouvaient éventuellement dépasser leurs objectifs de 2020.

Cette année la 7e réunion annuelle, poursuivra la réflexion entamée l’année dernière avec pour thème « Les voies du succès du PO pour 2020 ». De manière spécifique, cette rencontre se penchera sur trois sujets prépondérants pour une réussite collective : la jeunesse, les Pratiques à Haut Impact (PHI) et les stratégies et politiques multisectorielles.

De plus, la réunion se déclinera selon les trois sous-thèmes suivants : (1) Briser les barrières pour assurer l’inclusion des jeunes ; (2) Surmonter les obstacles à la mise à l’échelle des pratiques à haut impact ; et (3) Promouvoir la planification familiale au-delà du domaine de la santé. Bien que chacun de ces sous-thèmes/sujets soit au cœur des efforts et de la réussite du PO depuis plusieurs années, il reste encore beaucoup à faire et bon nombre de nouvelles idées, données et initiatives à partager au sein de la communauté.

La réunion annuelle accueillera près de 400 participants venu d’un peu partout. Des délégations nationales du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, de Guinée, du Mali, de Mauritanie, du Niger, du Sénégal et du Togo, avec 15 participants par pays, notamment des représentants gouvernementaux, des leaders religieux, des journalistes et des membres de la coalition de la société civile y compris les jeunes. Des représentants des bailleurs de fonds, notamment issus de la Fondation Bill & Melinda Gates, du gouvernement canadien, de l’Agence française de développement (AFD), du ministère français des Affaires étrangères et de l’Europe, du Royaume des Pays-Bas, du FNUAP, de l’USAID et de la Fondation William & Flora Hewlett et autres….

A propos du Partenariat de Ouagadougou

Le Partenariat de Ouagadougou a été lancé lors de la Conférence Régionale sur la Population, le Développement et la Planification Familiale tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en février 2011 par les 9 gouvernements des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et leurs partenaires techniques et financiers pour accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification familiale au Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

Le Partenariat de Ouagadougou est basé sur deux principes. Il mise sur une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays et également sur une collaboration et coopération aux niveaux national et régional pour remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale.

Contact presse :
Marie Ba,
Chargée du Plaidoyer et des Relations Externes
Tel: (221) 33 869 70 29
Email: [email protected]